L’olivier tige

Sur la terrasse ou le balcon, l’olivier tige cultivé en pot apporte tout de suite la chaleur de la Méditerranée ! Vous pouvez le mettre en valeur avec d’autres espèces méditerranéennes telles que la lavande, le laurier rose ou le romarin.

L’olivier tige cultivé en pot est une plante d’extérieur qui résiste aux premières gelées jusqu’à -5°C : un voile d’hivernage, un isolant autour du pot pour protéger les racines (une couverture par exemple !) et une mise à l’abri du vent plein sud lui permettront de tenir le coup. Le mieux, si vous le pouvez, c’est de rentrer votre olivier dans une véranda non chauffée.

Les soins à apporter à un olivier cultivé en pot

L’olivier est naturellement résistant à la sécheresse, mais attention : du fait de son contenant limité, il faut arroser dès que le terreau de surface est sec. Arrosez modérément, au fur et à mesure que le thermomètre grimpe, de l’ordre d’une à deux fois par semaine en été, lors d’épisodes chauds. Pour vous donner une comparaison : un olivier en pleine terre n’a besoin qu’un à deux arrosages par mois en été (une fois qu’il est enraciné ! Parce qu’un olivier a besoin de beaucoup d’eau les premières années de sa vie).

L’olivier déteste l’eau stagnante qui lui fait pourrir les racines : choisissez impérativement un pot percé au fond.

Toujours du fait de ses ressources limitées en pot, apportez à votre arrosage de l’engrais spécial plantes méditerranéennes, nécessaire au développement de l’olivier. Rempotez tous les 3 ans environ, avant le début du printemps. Choisissez donc un pot suffisamment grand pour les prochaines années afin de permettre le développement du système racinaire.

Si votre olivier est un gros sujet âgé en pot, rajoutez ou remplacez la terre en surface par du nouveau terreau « plantes méditerranéennes ».

La taille de l'olivier tige

Les oliviers se taillent après les gelées tardives de mars avant le printemps :

  • Retirez les branches qui se sont développées le long du tronc, ainsi que celles qui ont poussé au pied de l’arbre.
  • Supprimez les branches abîmées ou qui se croisent, et aérez au cœur de l’arbuste.
  • Privilégiez les branches qui regardent le ciel et conservez absolument les 4 ou 5 branches principales qui forment la charpente (on parle de branches charpentières).

Si votre arbre fruitier a subi le froid, tout n’est pas perdu : vous pouvez le tailler très court, il pourra tout à fait repartir l’année suivante.

Un jour, on mangera des olives ?

Un olivier pourra donner des olives au bout de 10 à 15 ans, si vous avez été attentif à ses besoins : de l’eau, mais pas trop, soin des racines lors des rempotages, protection contre les gelées.

Laisser un commentaire